Aller au contenu principal

Les questionnaires interactifs

Triez par catégorie
Introduction

Plusieurs outils gratuits permettent de créer des questionnaires en ligne. Tout ce dont vos élèves ont besoin, c’est d’un appareil mobile et d’une connexion Internet. Mais, avant tout, quelle est la valeur pédagogique d’un questionnaire interactif? Quelles sont les limites de son utilisation? À quel moment dans une séquence d’apprentissage est-il préférable de faire un jeu questionnaire? Peut-on seulement poser des questions de connaissances?

1. Varier le niveau de difficulté des questions

Poser les bonnes questions et varier leur niveau de difficulté est un art. Nous proposons une taxonomie simple pour illustrer le niveau de difficulté requis pour chaque type de question. Notre démarche vise à complexifier progressivement le niveau de difficulté, afin que les élèves en arrivent à prendre position.

Réinventer les questionnaires 

1er niveau : la mémoire

Certaines questions relèvent strictement de la mémoire. Souvent, ces questions commencent par « Qui » ou « Quel », et ne nécessitent aucun document. Exemple : À Athènes, quelle institution vote les lois ? Pour pouvoir y répondre, les élèves ont comme unique démarche intellectuelle de s’être remémoré la bonne réponse, soit l’Ecclésia.

2e niveau : l’analyse

Il s’agit de questions qui demandent d’analyser un ou plusieurs documents, mais qui ne comportent qu’une seule bonne réponse. Les élèves doivent donc comprendre le document pour arriver à la réponse attendue. Exemple : Selon ce document, quelle est la fonction de l’héliée?

3e niveau : l’interprétation

Ce sont des questions basées sur l’interprétation d’un ensemble de documents et qui comportent plusieurs réponses possibles. Les élèves doivent justifier leur réponse à partir des éléments qu’ils auront relevés des documents­. Exemple : Est-ce qu’Athènes est une société démocratique?

4e niveau : prendre position

Dans ce dernier niveau, les élèves doivent construire une prise de position à partir d’un argumentaire tiré des documents des niveaux précédents. Exemple : Selon toi, la société athénienne est-elle plus démocratique que la nôtre?

2. Tirer profit de l’interaction en temps réel

fille levant la main

 L’évolution des technologies a permis de changer l’utilisation que les enseignants peuvent faire des questionnaires. L’avantage de ces questionnaires est qu’ils ont la possibilité d’offrir rapidement à l’enseignant un aperçu du niveau de compréhension de ses élèves, et à ceux-ci une rétroaction tout aussi rapide.

  Aussi, ces outils encouragent l’interaction entre les élèves et les enseignants, car ces derniers peuvent, à partir des réponses de ses élèves, alimenter une discussion de groupe et demander aux élèves d’enrichir leurs réponses.

3. Différents questionnaires pour différentes intentions pédagogiques

Choisissez votre type de questionnaire en fonction de ce que vous souhaitez faire.

Lancer une discussion
Certains questionnaires permettent de lancer une question ouverte rapidement. Cette fonction peut être utilisée pour lancer une discussion, pour activer des connaissances antérieures, pour construire un concept, pour valider des connaissances ou encore pour faire un vote. Le site Mentimeter est particulièrement intéressant puisqu’il présente les réponses des élèves sous la forme d’un nuage de mots, plus la réponse est fréquente, plus elle sera affichée en grand.

Modeler une démarche
Il est possible de modeler une démarche avec un questionnaire. Dans ce cas, l’ordre des questions est important puisqu’il doit refléter la séquence des opérations mentales pour expliciter une démarche. Par exemple, les élèves pourraient suivre une séquence de questions courtes qui leur permettrait de s’approprier une démarche d’opération intellectuelle. Pour modeler l’analyse d’un document, la séquence des questions pourrait se décliner comme suit : Qui? Quand? Où? Quoi?

Voici quelques exemples modèles de questionnaires flexibles et polyvalents pouvant être utilisés spontanément selon le contexte de la classe.


Interpréter des documents
L’utilisation d’un questionnaire interactif peut s’accompagner d’un dossier documentaire. La séquence des questions porte alors sur le contenu des documents, ce qui favorise le travail d’analyse et d’interprétation chez les élèves. Le questionnaire soutient ainsi l’apprentissage plutôt que de servir uniquement à l’évaluation. Vous pouvez en profiter pour travailler à partir d’une variété de documents, en incluant des iconographies, des cartes ou des graphiques, en plus des documents textuels.

Voici des exemples de questionnaires qui accompagnent des dossiers documentaires. Il s’agit de questions à réponses courtes qui peuvent servir de révision à la fin du projet ou de préparation à un examen. Ils ne devraient pas remplacer une approche basée sur une problématique plus large comme le propose le site Documents : 


  • Les conséquences de la Conquête (dossier) (questionnaire Socrative : SOC-16609078)

  • Territoire agricole national : Californie (dossier) (questionnaire Socrative : SOC-17033080)

  • L’écriture en Mésopotamie (dossier) (questionnaire Socrative : SOC-17065226)

  • La démocratie athénienne (dossier) (questionnaire Socrative : SOC-17458214)
  • Le Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent (dossier) (questionnaire Socrative : SOC-17288075)

Canevas ouverts, réponses seulement


Modèles sans question, seulement des choix de réponses. L’enseignant peut ainsi demander aux élèves de formuler des questions avec un choix de réponses prédéterminé. Les élèves n’ont qu’à énoncer chacune de leur question à voix haute lors du questionnaire. Ce type de tâche demande à l’élève de bien connaitre la période ou le concept à propos duquel il formule une question.


  • Choix de réponses sur la périodisation - histoire classique (SOC-16974671)

  • Choix de réponses sur la périodisation - histoire du Québec (SOC-16974288)

  • Choix de réponses sur les aspects de société (SOC-16974597)

  • Choix de réponses sur les grandes idéologies (SOC-17062386)

  • Choix de réponses sur les territoires (SOC-17934901)
4. Les applications de questionnaires interactifs

Socrative  

https://socrative.com 
Cette plateforme gratuite offre plusieurs options de création et de diffusion de questionnaires. Les sondages peuvent être administrés et remplis à partir du site web ou d’appareils mobiles. Plusieurs modèles de questionnaires sont disponibles : question ouverte, à choix de réponses ou vrai ou faux. Enfin, il y a trois types de diffusion des questionnaires : 


  • traditionnel (les élèves répondent individuellement aux questions); 

  • coopératif (des fusées indiquent la progression des équipes);

  • questions éclair (qui permettent de lancer un sondage sans questionnaire); 


Les questionnaires peuvent être partagés entre enseignants via un numéro unique ou par un lien de partage. Socrative permet également de conserver des traces des résultats des questionnaires en format Excel ou en feuille de calcul Google Drive. Ce tutoriel aborde les fonctions essentielles de l’outil. 

Kahoot 

https://create.kahoot.it/ 
Cet outil permet de créer des questionnaires en ligne. Il propose un seul mode d’administration du questionnaire, c’est-à-dire en temps réel. Kahoot propose donc une expérience plus ludique dans laquelle les élèves répondent tous en même temps à la question. Un chronomètre indique le temps restant et les points sont affichés après chaque question. Plusieurs questionnaires créés sont publics. Il est donc possible de voir, de copier et de s’inspirer des questionnaires déjà faits par d’autres utilisateurs, mais l’enseignant peut aussi créer son questionnaire personnalisé.

Kahoot fonctionne à partir d’une interface web. L’ordinateur ou l’appareil mobile se transforme en manette de vote durant le questionnaire. Ce tutoriel aborde les fonctions essentielles de l’outil.


Fonction Jumble de Kahoot!
Cette fonction propose de replacer en ordre selon un critère défini dans la question. En univers social, elle sera utile pour placer des événements en ordre chronologique, mettre en relation des faits ou recréer une séquence.

Exemples de questionnaire Kahoot

Pour créer, copier ou modifier un questionnaire, vous devez avoir un compte Kahoot. Voici certains questionnaires créés par d’autres utilisateurs qui permettent de mettre à l’épreuve les connaissances des élèves.


Go Formative

https://goformative.com/ 
Cet outil de questionnaire gratuit disponible en ligne permet de créer plusieurs types de questionnaires : questions à choix multiples, questions à réponses courtes et annotation d'images. Vous pouvez intégrer des documents en pdf, des images ou des vidéos dans vos questionnaires. Il vous est également possible de faire une rétroaction directe en temps réel pendant que vos élèves remplissent le questionnaire. Vous aurez une vue d'ensemble de toutes les réponses de votre classe et pourrez exporter les résultats sous forme de feuille de calcul.

Il n'est pas nécessaire que les élèves possèdent un compte pour être en mesure de remplir les questionnaires. Un code suffit pour se joindre à l'activité, qui peut être complétée sur tablette ou sur ordinateur. Il n'existe pas de banque des questionnaires publics, mais vous pouvez partager vos questionnaires avec d'autres enseignants grâce à un lien de partage. Cet outil n'est disponible qu'en anglais.

Google Formulaire

https://www.google.com/forms 
Google formulaire est l’un des services disponibles dans Google drive. Vous pourrez créer des formulaires en ligne et récupérer les données grâce à une feuille de calcul Google. L’application est particulièrement intéressante puisqu’elle est collaborative. Elle permet de consigner de l’information d’une recherche collective et de créer de façon dynamique des tableaux, des graphiques ou des cartes.


 

Vous êtes enseignant(e)? Accédez à l'ensemble des ressources